Durée : 70h (10 jours)
10 stagiaires max
Validité : 6 mois
Taux de réussite : 100%

Pré-requis

  • Présenter un certificat d’aptitude médicale au poste de travail selon les spécifications de l’arrêté du 23 février 2012.
  • Ne pas porter de barbe ou être prêt à se raser pour le port des appareils de protection respiratoire.
  • Parler et écrire le français.

Objectifs de la formation

  • Connaître les caractéristiques et propriétés de l’amiante et ses effets sur la santé, notamment les effets cancérogènes et l’effet synergique du tabagisme.
  • Connaître les exigences de la réglementation relative à l’interdiction de l’amiante et à la prévention du risque amiante et des autres risques afférents aux interventions sur les matériaux amiantés (risques électriques, risques chimiques, chute de hauteur…) : notamment protection des travailleurs, dispositions relatives à la surveillance médicale et à l’information personnelle des travailleurs, droit de retrait en cas de danger grave et imminent.
  • Connaître la réglementation relative à l’élimination et au transport des déchets amiantés.
  • Connaître les produits et dispositifs susceptibles de contenir de l’amiante
  • Connaître les modalités d’identification des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante.
  • Être capable de transmettre aux opérateurs l’information sur la prévention des risques liés à l’amiante.
  • Connaître les limites d’efficacité des EPI, y compris les facteurs de protection assignés, et les durées de port en continu recommandées.
  • Les points suivants font notamment l’objet de mises en situation sur des plates-formes pédagogiques :
    • Etre capable d’appliquer les conclusions de l’évaluation des risques, de choisir des méthodes de travail et de définir des procédures opératoires garantissant la protection des travailleurs et de l’environnement.
      • Sont notamment visées :
        • Les méthodes de réduction d’émission de fibres d’amiante et les procédures de contrôle.
        • Les procédures de décontamination du personnel et des équipements.
        • La mise en œuvre des moyens permettant d’assurer les conditions optimales d’aéraulique de chantier.
        • Les procédures d’entrée et de sortie de zone confinée.
    • Être capable d’expliquer aux opérateurs et savoir transmettre les savoir-faire afin de leur faire appliquer ces méthodes et procédures.
    • Être capable de s’assurer de la mise en œuvre des équipements de protection collective adaptés en fonction des conditions et des caractéristiques particulières du travail
    • Assurer l’application des consignes et des savoir-faire relatifs aux conditions d’utilisation et de maintenance de ces équipements, notamment leur entretien et leur remplacement.
    • Être capable de choisir des EPI adaptés
    • Être capable de mettre en œuvre toutes les mesures correctives nécessaires à la bonne réalisation des chantiers
    • Être capable de faire appliquer les procédures de conditionnement, d’étiquetage, de stockage, d’évacuation, de transport et d’élimination des déchets
    • Connaître les situations d’urgence et être capable d’identifier toute situation anormale, notamment accident ou intoxication.
    • Être capable de définir la conduite à tenir dans ces situations et de la faire appliquer.

Méthodes et moyens pédagogiques

  • La société FORMATION BOUQUINET utilise des méthodes en exposant, en reformulant, en questionnant, en démontrant, en illustrant et en corrigeant les candidats.
  • Présentiel. Mise en situation sur plate-forme pédagogique avec cas concret adapté à l’activité du stagiaire.

Programme de formation

JOUR 1 (Théorie et pratique)

    • Matinée

– Identifier les attentes des stagiaires sur la formation.
– Fixer les objectifs, limites, règles de la formation.
– Connaître l’amiante, ses caractéristiques, ses propriétés et son utilisation.

    • Après-midi

– Connaitre les effets de l’amiante sur la santé.
– Connaissances sur la réglementation relative au risque amiante.

JOUR 2 (Théorie et pratique)

    • Matinée

– Identifier les MPCA à partir des documents transmis dans le PDRE.

    • Après-midi

– Réaliser l’évaluation du risque lié à une méthodologie de retrait.
– Appliquer et faire appliquer les consignes de prévention liées aux risques autre que l’amiante.

JOUR 3 (Théorie et pratique)

    • Matinée

– Assurer la mise en place d’un confinement conformément aux consignes inscrites dans le plan de retrait.

    • Après-midi

– Assurer la mise en place d’un confinement conformément aux consignes inscrites dans le plan de retrait.

JOUR 4 (Pratique)

    • Matinée

– Etre capable de contrôler le confinement avant le démarrage des opérations de désamiantage.
– Assurer la mise en place des équipements nécessaires à la réalisation d’un chantier de désamiantage.

    • Après-midi

– Etre capable de choisir et d’utiliser les équipements de protection individuelle selon les consignes établies.

JOUR 5 (Pratique)

    • Matinée

– Appliquer les procédures d’entrée et de sortie de zone.

    • Après-midi

– Appliquer les procédures d’entrée et de sortie de zone.

JOUR 6 (Pratique)

    • Matinée

– Lire, expliquer et mettre en œuvre un plan de retrait et une notice de poste.

    • Après-midi

– Connaitre les mesures d’empoussièrement applicables aux chantiers de désamiantage et apprécier les résultats.

JOUR 7 (Pratique)

    • Matinée

– Être capable de faire appliquer les procédures de conditionnement, d’étiquetage, de stockage, d’évacuation, de transport et d’élimination des déchets.

    • Après-midi

– Assurer la mise en place, le contrôle et l’utilisation de l’UMD.

JOUR 8 (Pratique)

    • Matinée

– Mettre en œuvre les procédures de nettoyage fin et de restitution de zone.
– Être capable de mener le chantier et les équipes en se basant sur les instructions.

    • Après-midi

– Être capable de participer à la démarche prévention de l’entreprise.

JOUR 9 (Théorie et pratique)

    • Matinée

– Connaître les situations d’urgence et être capable d’identifier toute situation anormale, notamment accident ou intoxication.
– Être capable de définir la conduite à tenir dans ces situations et de la faire appliquer.

    • Après-midi

– Assurer la traçabilité lors des opérations de traitement d’amiante.
– Utiliser du matériel conforme et assurer sa décontamination.

JOUR 10 (Validation)

    • Matinée

– Epreuves de validation.

    • Après-midi

– Epreuves de validation.

Validation de la formation

  • Évaluation théorique (QCM) et pratique réalisé par une personne qualifiée dénommée « formateur » selon le référentiel des connaissances théoriques et pratiques des articles 1, 2 et 3 de l’arrêté du 22 Décembre 2015.
  • En fin de formation, les candidats se voient délivrer une attestation de compétence validé par FORMATION BOUQUINET.
  • Édition de la carte FORPREV si réussite aux examens.
  • Le candidat apposera sa signature le matin puis l’après-midi sur un émargement.
  • Un recyclage de 14 heures est à prévoir dans les 6 mois.
  • Temps d’appropriation, d’échanges et évaluation de la satisfaction des stagiaires (15 min)

Référent

Formateur en prévention du risque amiante validé par l'INRS Section OPPBTP.
CALENDRIER DES FORMATIONS

Besoin d’une aide au financement ?